Les matériaux de base
 
AcierAlliage de fer et de carbone (moins de 2%), il peut être mélangé avec du chrome et du nickel pour le rendre inoxydable. Il peut être recouvert d'une couche de cuivre
 
AluminiumMétal mou et très léger, de couleur gris mat, et très résistant dans le temps grâce à son oxydation à l'air ambiant agissant comme une pellicule protectrice
 
ArgentMétal précieux très malléable, de couleur gris-blanc et brillant. Il s'oxyde à l'air ambiant. La teneur en argent des monnaies varie de plusieurs millièmes, les plus courants étant les 333 et 900‰. Il peut être doré.
 
BillonAlliage de cuivre, zinc et argent, dont une proportion en millième de ce dernier généralement entre 200 et 400‰. Les premières monnaies royales avec cet alliage étaient dites "noires"
 
BronzeAlliage de cuivre (généralement 91%), et d'une faible quantité d'étain (pouvant allant de 5 à 35%), de couleur brune. Il peut être recouvert d'une couche d'argent ou de nickel
 
Bronze de canonAlliage (bronze) récupéré des canons fondus suite à des pénuries de liquidité, principalement rencontrées lors de siège de ville.
 
Bronze-aluminiumEgalement appelé "cupro-aluminium", il s'agit d'un alliage de cuivre et d'aluminium de très haute dureté, et donc de très haute résistance
 
CartonMatière peut commune pour une monnaie, uniquement utilisée pour de très rares monnaies de nécessité
 
CuivreMétal de couleur brun-rouge, assez commun. Principale matière pour les monnaies royales de faible valeur faciale
 
Cupro-nickelAlliage à base de cuivre et de nickel (respectivement 75 et 25%), et de quelques autres métaux à très faible proportion afin de le renforcer. Il est légèrement plus foncé que le nickel
 
Cupro-nickel-aluminiumAlliage à base de cuivre, de nickel et d'aluminium (respectivement 92%, 6% et 2%), et de quelques autres métaux à très faible proportion afin de le renforcer
 
Cupro-aluminium-nickelAlliage à base de cuivre, d'aluminium de nickel (respectivement 92%, 6% et 2%), et de quelques autres métaux à très faible proportion afin de le renforcer
 
ElectrumAlliage d'argent et d'or qui peut aussi bien être artificiel que naturel, très utilisé dans l'Antiquité mais aussi par les Celtes
 
EtainMétal malléable de couleur blanc-gris, assez pauvre. Matière utilisée principalement pour les concours et frappes d'essais
 
FerMétal grisâtre qui peut rouiller si laissé en présence d'humidité. Seule une monnaie "Etat français" a été frappée avec ce métal, qui est de l'acier "doux"
 
LaitonAlliage très malléable aux proportions variables de cuivre et de zinc, avec parfois quelques autres métaux dans des propertions très modérés
 
MaillechortAlliage de cuivre (70%), de zinc (15%) et de nickel (15%), avec parfois quelques autres métaux à très faible proportion. Sa teneur en zinc peut être parfois supérieure à celle du nickel. Il est de couleur argent
 
Métal de clocheAlliage (bronze) récupéré des cloches fondues suite à des pénuries de liquidité, principalement rencontrées lors de siège de ville, ou "simplement" suite à des manques de matière première
 
NickelMétal blanc argenté, plus dur et résistant que le fer. Il peut être recouvert d'une couche de bronze
 
OrMétal précieux très malléable, de couleur jaune brillant. La teneur en or des monnaies varie de plusieurs millièmes, le plus courant étant le 917‰
 
Or nordiqueEgalement appelé "alliage nordique", il s'agit d'un alliage de cuivre à 89%, de zinc à 5%, d'aluminium à 5% et d'étain à 1%. Il n'a évidemment rien à voir avec l'or
 
PalladiumMétal précieux et noble, il fait parti du groupe du platine et est un dérivé de celui-ci. Les rares monnaies émises avec ce métal sont généralement de 900‰
 
PlatineMétal très dense et très rare, de couleur gris-argent métallique. Les rares monnaies émises avec ce métal sont généralement de 999‰
 
PlombMétal malléable de couleur gris-bleuâtre, virant au blanc en s'oxydant à l'air ambiant. Ce métal était utilisé à l'époque féodale pour les Bulles, pour quelques monnaies obsidionales ou encore pour des prototypes et essais
 
PotinAlliage de cuivre, d'étain et parfois de plomb, abondamment utilisé par les Celtes
 
ZincMétal brillant, de couleur gris ou blanc bleuté à blanc ou gris métallique. Bien que sa texture cristalline soit nette, les monnaies frappées avec ce métal ont un aspect "brossé" voire "vieux"
Les incrustations
 
DiamantInsert de très petits diamants sur une face de la monnaie. Pratique utilisée sur les monnaies à très haute valeur faciale des séries "Excellence à la française"
 
CristalInsert de crital sur une face de la monnaie. Pratique utilisée sur la série "Cristalleries de Baccarat" (Excellence à la française)
 
EmailInsert d'émail dans le centre de la monnaie. Pratique utilisée uniquement sur la série "Manufacture de porcelaine de Sèvres" (Excellence à la française)
 
CéramiqueInsert de céramique dans le centre de la monnaie. Pratique utilisée uniquement sur la série "Manufacture de porcelaine de Sèvres" (Excellence à la française)
 
CuirInsert de cuir dans le centre de la monnaie. Pratique utilisée uniquement sur la série "Maison Berluti" (Excellence à la française)
 
NacreInsert de nacre sur la face de la monnaie. Pratique utilisée uniquement sur la série "Maison Van Cleef Arpels" (Excellence à la française)
 
RésineInsert de matière généralement de couleur bleu, soit opaque (appliquée sur une face), soit transparente (sur toute l'épaisseur de la monnaie, avec ou sans motifs inscrustés)
 
BilleBille métallique insérée dans le flan percé de la monnaie, et sertie avec la pression de la frappe. Pratique utilisée sur la série "UEFA 2016"
Les décorations
 
Dépôts d'or et de rhodium noirDépôts d'or (jaune) et de rhodium (noir anthracite) afin de faire ressortir les contrastes des monuments gravés. Pratique utilisée sur les séries "Rives de la Seine"
 
ColorisationPratique permettant de mettre en valeur le motif gravé sur le flan de la monnaie, généralement aux couleurs de la France (bleu et rouge) sur les monnaies en argent (blanc)