Siège de Saint-Omer (24 mai au 16 juillet 1638) : siège de la guerre de Trente ans, où l'armée française de Gaspart III de Coligny, maréchal de Châtillon, assiégeait la ville flamande de Saint-Omer, défendue par la garnison de Lancelot II Schetz, compte de Grobbendonck. Malgré la prise de plusieurs forts mineurs autour de la ville, l'armée de secours espagnole dirigée par Thomas François de Savoie, prince de Carignan, surprend les troupes de Châtillon. Un corps d'armée entier dirigé par Jacques Nompar de Caumont, maréchal De La Force, se déplace alors vers Saint-Omer pour soutenir le siège de Châtillon, mais une autre force impériale espagnole dirigée par Ottavio Piccolomini entre à Saint-Omer le 12 juillet. Les français lève alors le siège. Saint-Omer a été assiégée à de nombreuses reprises entre le 11e et 18e siècle.